Sur les bancs d’école


Depuis quelques mois, je me suis creusée les méninges. Même à me taper la tête contre les murs!!

Ouille … Ça doit faire mal !

A savoir par quel biais puis-je évoluer mon activité. Pour être claire, de quelle façon pourrais-je proposer mes services, mes idées, mon énergie ailleurs que chez moi !
Cela n’a pas été une mince affaire car il faut savoir que mon métier de base n’a rien à voir avec la restauration.
Mais voilà… Par où commencer ? Quel chemin dois-je choisir pour avancer ?
J’avoue que j’étais un peu perdue !

Après avoir longuement étudier la question, la 1ère étape était de suivre des cours pour obtenir la patente licence.
Eh oui, les termes évoluent et changent de nom !

Et bien évidemment de RÉUSSIR les examens pour avoir en ma possession le Saint-Graal afin qu’elle m’ouvre les portes du futur qui se nomme le CCA (Certificat Cantonale d’Aptitude).

Tu ne t’emportes pas un peu là !

De ce pas, je me suis inscrite en pensant que j’allais avoir ce papier les doigts dans le nez sans me poser d’autres questions. Tu parles !
Il ne va pas s’en dire que c’est tout autrement que les événements se sont déroulés.
Et voici, en quelques mots, mon bref passage sur les bancs d’école de ces 2 derniers mois.

logo GastroVaud classe

Tout commence par un joli mois de mars. Ça y est…. elle déraille !

Je commence ce 1er mois très sereinement. Tous les élèves, jeunes et plus âgés, sont très motivés. Nous savions qu’il y aurait beaucoup de matières à étudier mais pas autant que nous avions imaginé.

Détails des matières : hygiène, comptabilité, produits & vin du terroir, loi s/alcool, stupéfiant, brigandage, nuisance, accident, droit du travail, salaire, assurances sociales, lutte contre le travail au noir, contrat de bail, reprise d’établissement, sécurité au travail

Arrête !!! Tu me fais peur.

Tous les soirs et comme une grande, je révisais mes thèmes sans soucis.

Ce n’est que le début !

Ce n’est que le début !

 

le 2ème mois était, comment dire… nettement plus compliqué à maîtriser.
A vrai dire, la gestion du temps ainsi que tous les thèmes à comprendre et connaître se sont avérés très difficiles à manager.
Sans oublier la vie familiale à la maison qui fallait aussi suivre.
Notre motivation à tous était devenue moins excitante qu’au début. Très décourageante !
Comment allions-nous mettre toutes ces informations dans la tête ?
Bref, nous étions très apeuré de la suite des événements -> les examens.

Je crois qu’il me manque 1 classeur !!

Je crois qu’il me manque 1 classeur !!

 

L’anxiété des examens était des plus effrayantes et mon seuil de tolérance à la maison avait atteint son maximum.
Oui, je peux le dire maintenant. J’était très stressée à l’idée de ne pas réussir.
Et nous étions tous dans la même situation. Mais voilà…. le jour J étant arrivé, il fallait maintenant assurer.

exam

 

Alors ??? Tu as reçu tes résultats ?

Je reçois mes résultats dans 1-2 semaines.

Vous le saurez bien assez tôt si j’ai réussi !

 

A bientôt pour mes futures aventures gourmandes.

Vanessa

 

 


Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox:

%d blogueurs aiment cette page :