Blog


Cuisine à domicile

Lorsqu’on me contacte pour confectionner un repas d’exception à domicile,
je suis toujours très impatiente et nerveuse à la fois.
Le plaisir de partager ma cuisine me rend heureuse, surtout lorsque les gens ont le sourire à la dégustation et qu’il le garde jusqu’à la fin.

Par contre, on peut très vite être dépassé par les événements et ça peut être catastrophique.

Cauchemar en Cuisine, tu connais ?

Fort heureusement pour moi, ça s’est jamais produit !

Alors lorsque on me demande de me déplacer dans le canton de Fribourg pour faire à manger à l’occasion d’un anniversaire de mariage et que cela doit être une surprise pour sa femme !
J’ai dit OUI tout de suite.

J’adore les surprises !

Promasens, FR

Promasens, FR

Avant le jour de ma prestation, un premier rendez-vous est donné pour visiter le lieu le plus important, la cuisine.

Pas besoin qu’elle soit petite ou grande… on s’en fiche !
Le principal est l’organisation du moment,
le fonctionnement des appareils ménagers, ainsi que la question du menu qui est minutieusement étudié qui prendra place sur le plan de travail de celle-ci.

Rien n’est oublié !

Quelques semaine plus tard, une fois que tout était prêt, je me suis aventurée dans la maison où personne ne m’attendait.

Oui, vous avez compris!!! Une confiance totale de la part du maître de maison qui a juste instruit la voisine de me donner la clé à mon arrivée.

Je rentre catimini à l’intérieur.

La magie opère.

Le temps de tout mettre en oeuvre pour que cette soirée soit surprenante et inoubliable pour les tourtereaux avant qu’ils reviennent.

DSC01618

Menu du 10 juin 2016

Menu du 10 juin 2016

La voiture arrive. Elle s’arrête sous le porche.
Le son de la clé dans la serrure retenti.
La porte s’ouvre et moi….. je m’arrête de respirer. Elle doit pas se douter de quelques chose !

Et lorsque elle comprend… un moment explosif pour tout le monde ! Les émotions positives se mélangent et la joie se lie sur tous les visages.
On était en train de sauter, danser, chanter ! Mais non, voyons !
La surprise était totale et la soirée pouvait maintenant commencer.

Carpaccio St-Jacques parfumé à l’huile de pistache

Carpaccio St-Jacques parfumé à l’huile de pistache

Loup de mer à la tapenade noir Fenouil aux chorizo Pommes de terre nouvelles

Loup de mer à la tapenade noire
Fenouil aux chorizo
Pommes de terre nouvelles

Biscuits à la crème d’amandes, nuage gingembre & fruits rouges

Biscuits à la crème d’amandes, nuage gingembre & fruits rouges

Un des moment que j’apprécie le plus lorsque je me transforme en Cheffe à Domicile.

A bientôt pour mes futures aventures gourmandes.

Vanessa

Les résultats tant attendus

Lorsqu’on attend des renseignements très importants par le biais du téléphone, par SMS ou alors par email, on espère toujours que ces nouvelles seront connues très rapidement. Du moins, on y croit !

En l’occurrence, j’attendais les résultats de mes examens par la poste.

Nous avions reçu l’information que si le candidat aurait loupé, il recevrait un recommandé en lui annonçant la mauvaise nouvelle et le cas contraire, il recevrait directement le certificat dans une enveloppe A4 qui signifiait qu’il avait réussi.

Ahhhh l’horreur ! Tu connais à l’avance tes résultats.

Tous les matins, j’allais ouvrir ma boîte aux lettres en espérant que c’était aujourd’hui que j’allais recevoir ce courrier.
Mais il n’en était rien !

Les jours ainsi que les semaines passèrent et mes connaissances ainsi que ma famille me demandaient tous la même chose :

Alors… C’est bon ?

Et moi, en train de me poser une seule question. Bon sang, pourquoi c’est si long !
Car sans le savoir, notre subconscient se fait des films, de mauvais films. Et si j’avais raté !

Bref, le jour J était un jour comme les autres, ce jour-là j’avais même oublié de me rendre au point de rencontre de chaque maison. Oui, la fameuse boîte aux lettres.
Alors lorsque mon mari revient avec le courrier et m’annonce :

Ahhhhh ! Tu as reçu une enveloppe de la Police du Commerce.

N’y une, n’y deux, je lui saute dessus, lui arrache sa chemise et …, je lui prends délicatement l’enveloppe A4 des mains et l’ouvre.

Le Saint-Graal

Voici mon Saint-Graal

 

Un soulagement m’envahit et enfin, je peux maintenant passer à autre chose !

Comme quoi, tout vient à point qui sait attendre !

A très bientôt pour mes futures aventures gourmandes.

Bon week-end.

Vanessa

Sur les bancs d’école

Depuis quelques mois, je me suis creusée les méninges. Même à me taper la tête contre les murs!!

Ouille … Ça doit faire mal !

A savoir par quel biais puis-je évoluer mon activité. Pour être claire, de quelle façon pourrais-je proposer mes services, mes idées, mon énergie ailleurs que chez moi !
Cela n’a pas été une mince affaire car il faut savoir que mon métier de base n’a rien à voir avec la restauration.
Mais voilà… Par où commencer ? Quel chemin dois-je choisir pour avancer ?
J’avoue que j’étais un peu perdue !

Après avoir longuement étudier la question, la 1ère étape était de suivre des cours pour obtenir la patente licence.
Eh oui, les termes évoluent et changent de nom !

Et bien évidemment de RÉUSSIR les examens pour avoir en ma possession le Saint-Graal afin qu’elle m’ouvre les portes du futur qui se nomme le CCA (Certificat Cantonale d’Aptitude).

Tu ne t’emportes pas un peu là !

De ce pas, je me suis inscrite en pensant que j’allais avoir ce papier les doigts dans le nez sans me poser d’autres questions. Tu parles !
Il ne va pas s’en dire que c’est tout autrement que les événements se sont déroulés.
Et voici, en quelques mots, mon bref passage sur les bancs d’école de ces 2 derniers mois.

logo GastroVaud classe

Tout commence par un joli mois de mars. Ça y est…. elle déraille !

Je commence ce 1er mois très sereinement. Tous les élèves, jeunes et plus âgés, sont très motivés. Nous savions qu’il y aurait beaucoup de matières à étudier mais pas autant que nous avions imaginé.

Détails des matières : hygiène, comptabilité, produits & vin du terroir, loi s/alcool, stupéfiant, brigandage, nuisance, accident, droit du travail, salaire, assurances sociales, lutte contre le travail au noir, contrat de bail, reprise d’établissement, sécurité au travail

Arrête !!! Tu me fais peur.

Tous les soirs et comme une grande, je révisais mes thèmes sans soucis.

Ce n’est que le début !

Ce n’est que le début !

 

le 2ème mois était, comment dire… nettement plus compliqué à maîtriser.
A vrai dire, la gestion du temps ainsi que tous les thèmes à comprendre et connaître se sont avérés très difficiles à manager.
Sans oublier la vie familiale à la maison qui fallait aussi suivre.
Notre motivation à tous était devenue moins excitante qu’au début. Très décourageante !
Comment allions-nous mettre toutes ces informations dans la tête ?
Bref, nous étions très apeuré de la suite des événements -> les examens.

Je crois qu’il me manque 1 classeur !!

Je crois qu’il me manque 1 classeur !!

 

L’anxiété des examens était des plus effrayantes et mon seuil de tolérance à la maison avait atteint son maximum.
Oui, je peux le dire maintenant. J’était très stressée à l’idée de ne pas réussir.
Et nous étions tous dans la même situation. Mais voilà…. le jour J étant arrivé, il fallait maintenant assurer.

exam

 

Alors ??? Tu as reçu tes résultats ?

Je reçois mes résultats dans 1-2 semaines.

Vous le saurez bien assez tôt si j’ai réussi !

 

A bientôt pour mes futures aventures gourmandes.

Vanessa

 

 

La tarte

Quand j’étais petite, le plat que j’apprécié le plus était définitivement les tartes aux fruits.
Lorsque je passais le pas de ta porte, je savais quel dessert ma maman avait préparé le matin même car son parfum avait embaumé toute la maison.

Vous en souvenez aussi ?

Ma préférée était les fruits coupés en fines lamelles posées harmonieusement sur une pâte feuilletée nappée d’une liaison (oeuf, sucre et crème).

Mais attention ! Pas n’importe quel fruit !

Les tartes que je mangeais avec appétit, des fois à en avoir mal au ventre, oui… j’étais déjà très gourmande à cette époque,
étaient les pommes ou les poires. J’en était FANE.

Tarte aux pommes

Tarte aux pommes

Mon moment préféré

Mon moment préféré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors pourquoi pas en faire profiter les enfants d’aujourd’hui !

Justement ! Je vais vous raconter une petite anecdote à ce sujet.

Une à deux fois par mois, lors de la table d’hôtes des enfants, la tarte aux pommes fait un malheur au moment du dessert. Les enfants attendent plus que ce moment pour manger dévorer une ou deux parts de ce gâteau FaitMaison, qui d’ailleurs disparait en l’espace de quelques minutes.

Etant donné que nous sommes dans la saison de la poire, j’ai décidé de donner un goût différent à ce plat si authentique et d’en changer le contenu par des poires.

Je savais que quelques enfants n’allaient pas apprécier ce changement mais j’ai pris des risques. J’ai foncé !

Comme à mon habitude, ce jour, ma tarte était prête pour le dessert et tous les enfants étaient en effervescence devant celle-ci. Tous pensaient qu’elle était aux POMMES. Et pourtant, je me suis bien gardée de dire la vérité !

Tarte aux poires

Tarte aux poires

Après avoir coupé les parts et de commencer à les servir à chacun d’eux, les premiers ont mordu dedans et l’un d’entre eux s’est exclamé :

Oh non ! C’est de la poire…. C’est pas bon !

Et d’autres têtes blondes ont retiré d’un coup sec leur assiette pour finalement dire qu’ils avaient plus faim.

Vous imaginez mon désarroi. Mais pourquoiiiiiii ???
A ce jour, j’en connais toujours pas la raison.
Peut-être la texture, le goût ….

Le côté réconfortant de l’histoire, c’est qu’il y en avait nettement plus pour les autres, et pour MOI aussi.

Finalement, certain se sont régalé !

Finalement, certain se sont régalé !

A bientôt pour d’autres aventures gourmandes.

Vanessa

2 ans déjà !

Voilà… l’année 2015 est derrière nous et une nouvelle année recommence !

Alors avant de débuter mon sujet, cela serait de manquer à tous mes devoirs, je vous souhaite une BONNE ANNEE 2016 !
Qu’elle vous apporte 365 jours 360 jours de bonheur accompagné d’une santé de fer sans oublier de prendre le temps de vous bichonner et surtout SURTOUT de concrétiser vos rêves et vos projets qui vous tiennent à coeur.

Oh oui… c’est si important d’en avoir, cela nous permets d’avancer dans la vie !

Je me souviens du mien… 2 ans déjà !

Tartare betterave & lentille  Epinard baby & Ricotta

Tartare betterave & lentille
Epinard baby & Ricotta

Lorsque j’ai commencé à y réfléchir, à mettre mes idées sur papier, à en parler à mon entourage… c’était très brouillon dans ma tête et pas tous étaient convaincus de la tournure des choses.

C’est vrai ! Si quelqu’un m’avait dit, il y a quelques années, qu’un jour j’allais accueillir des personnes inconnues, qui plus est ne se connaissant pas entre elles, autour de la même table pour goûter à ma cuisine…. je lui aurais répondu

Mais ça va ou bien !

Eh ben si !

Säptzlis maison à la courge

Säptzlis maison à la courge

Au fil de ses 2 années, j’ai travaillé sur ma cuisine et ma présentation à l’écoute de mes hôtes car j’en ai vu passer du monde !
De tous les âges, petits, moyens, grands, curieux ou excités, timides ou craintifs, enjoués ou tout simplement contents d’être là.
Mais en finalité, ils sont toujours repartis avec une satisfaction de bien-être et avec un sourire jusqu’aux oreilles.

Mais je ne vais pas m’arrêter là !

Après la table d’hôtes, traiteur ou Cheffe à domicile, un autre projet qui m’est cher se construit gentiment mais sûrement.

Cheesecake vanille Caramel Beurre Salé Framboise du Valais Crumble maison

Cheesecake vanille
Caramel Beurre Salé
Framboise du Valais
Crumble maison

Restez à l’écoute !

A bientôt pour mes futures aventures gourmandes.

Vanessa

 

L’amour des saveurs

C’est évident, manger est primordiale pour l’organisme.

Cela fait depuis quelques années que je sais ce qui est bon pour mon estomac.
Et pour cause ! Lorsqu’au moment de se coucher, des maux comme des ballonnements, des brûlures d’estomac et parfois des maux de tête qui peuvent tourner aux migraines. (et pas des moindres !)
Je réfléchis à deux fois ce que je vais ingurgiter pour éviter ces désagréments.

Vous voyez de quoi je parle !
Allez… des petits exemples pour vous faire envie:

  • Le menu burger du McDonald le samedi midi avec les enfants (On ne peut pas y échapper)
  • La pizza du coin où la mozzarella reste en bloc lorsqu’elle refroidit (Alléchant non !)
  • Se goinfrer le paquet de chips ou le pot de Nutella devant la télé après le repas du soir (ça c’est le ponpon !)
  • Et bien d’autres …

Celui qui n’a JAMAIS toucher à ces produits alimentaires…. Lève la main !

Il n’en va pas sans dire qu’il y a maintes façons de se faire plaisir gustativement sans problème de digestion.

Simple et efficace, il faut seulement y penser.

D’ailleurs, ce que j’adore par dessus tout afin qu’un plat soit des plus appétissants est de mélanger différentes saveurs.
Goûter une préparation culinaire dans lequel je me fait transporter dans un autre monde.
Je ferme mes yeux et je revis des moments fort de mon enfance ou alors se sentir dans une atmosphère où règne la sérénité et la beauté du moment choisi. C’est si reposant.

Voici les dernières réalisations que j’ai présenté à ma table d’hôtes. N’ayez pas peur de cuisiner des mélanges improbables.

Pour terminer :
Manger bien & équilibré, manger bon, manger tout simplement et n’oubliez pas de prendre soin de vous.

A bientôt pour mes nouvelles aventures gourmandes.

Vanessa

 

 

Mais dis voir !

Je ne sais jamais à l’avance la tournure qu’une table prendra lors d’un repas de midi ou d’un samedi soir.

Des groupes ou alors des couples et des fois des personnes seules viennent me rendre visite.

Seul ??? Moi, je n’oserais jamais !

Le bruit, la malbouffe, le monde les attirent… Mais quelle horreur ! Loin cette idée…
Je rectifie.
Un endroit différent et chaleureux. Une cuisine nouvelle et inventive qui sort de l’ordinaire. Une présentation culinaire exemplaire digne d’une œuvre d’art. (J’en fais pas un peu trop peut-être ?)

couvert int

Bien entendu et sans hésitation, ce qui les attirent dans un lieu comme une table d’hôtes est la curiosité de partager cette expérience gourmande avec d’autres gens qui ont la même soif de rencontres inattendues.
C’est si agréable de tisser des liens en faisant connaissance le temps d’une escapade gourmande du repas de midi ou alors d’une soirée. Cela procure une sensation de bien-être et parfois le début d’une belle amitié.

Ohhhh… Ça a l’air trop bien !

Velouté butternut et sa chantilly au basilic

Velouté butternut et sa chantilly au basilic

Tarte aux groseilles

Tarte aux groseilles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au milieu du repas, lorsque mes hôtes se sentent de plus en plus à l’aise, ils osent me poser certaines questions qui les intriguent.
Ça commencent la plupart du temps par ‘Est-ce que cela t’es déjà arrivé … ?’
Ça me fais toujours sourire.
Du coup, voici les deux questions que tout le monde se pose à un moment donné :

Est-ce que cela t’es déjà arrivé qu’une table de plusieurs personnes qui ne se connaissent pas, ne se parlent pas de tout le repas ?

Vous imaginez ? De TOUT le repas ?? Mon Dieu !

Je vous rassure. Ce n’est jamais arrivé. Du moins, de courte durée. OUFFF !
Il y a toujours plusieurs sujets de conversation en ce bas monde et ceux qui sont très timide ne s’aventurent pas dans ce genre de lieu.
Cela dit, soyons honnête. Cela vous ait sûrement arrivé plus d’une fois avec des personnes qui vous accompagnaient. Un moment à un autre, le silence s’installe et on entend les mouches volaient en réfléchissant sur quoi alliez-vous discuter.
C’est horrible comme sensation, n’est-ce pas ? Pour ma part, je déteste !

Et après ? C’est quoi la suite pour toi ? des projets ?

Ça…. Je vous le dévoilerais une autre fois ou si vous êtes trop impatient, venez me rendre visite.

A bientôt pour mes prochaines aventures gourmandes.

Vanessa

 

 

 

Traiteur – comme à la maison

Panna Cotta vanille, grenade & amande Crème brocoli & pousses germés

Panna Cotta vanille, grenade & amande
Crème brocoli & pousses germés

 

Une toute nouvelle page est proposée sur le site !

Un service traiteur est désormais disponible pour vos apéritifs ou cocktails dînatoires entre collègues, amis ou famille.

Je m’adresse spécialement à ceux qui travaillent comme des fous et aussi tous les autres.

Ah ben, moi !

Et oui…. vous !
Du coup, vous prévoyez de fêter un anniversaire ou un événement que vous voulez partager avec votre entourage.
Juste pour marquer le coup.
Quelques amuses-bouches, des verrines par-ci par-là, sucrés ou salés, une préférence peut-être ?
En gros, vous aimez des préparations simples et surtout pas de chichis, comme à la maison !

Mais un problème reste toujours d’actualité : LE TEMPS
Il y a tellement de choses à faire, à penser qu’on arrive tout simplement pas à tout gérer.

Pas de panique…. j’ai la solution.

TRAITEUR

A tout bientôt pour mes prochaines aventures gourmandes.

Vanessa

 

 

Vive la rentrée !

Voilà …. toute à une fin !

Après 7 semaines de vacances scolaires pour les petits & grands, ce début de semaine était la rentrée des classes. YOUPIIII !
Ah non, il y a des chanceux qui reprennent plus tard seulement. Les enfants du canton de Fribourg gagneront les bancs de l’école demain.

Jeudi ??? Mais pourquoi en milieu de semaine ?

Bref, c’était pou moi l’occasion de commencer une nouvelle saison de la table d’hôtes pour les enfants.

En effet, cela a démarré sur les chapeaux de roues car j’ai accueilli en ce 1er jour d’école 9 enfants.

J’avoue avoir eu une petite appréhension après une aussi longue pause estivale.
Est-que qu’ils vont m’écouter ? Vont-ils manger goûter de tout sans se plaindre ?

Est-ce qu’ils vont faire les pitres ?
Fort heureusement, NON !

Sages comme des images, ils ont été exemplaires.

De plus, j’ai même eu une belle surprise lorsque j’ai proposé au menu une salade de betteraves.

Non ! Elle a osé !

betteraves

Qui veut des bonnes betteraves du jardin ?

 

Alors oui, j’ai pris mon courage à deux mains en préparant ma salade comme je l’aime la manger afin de la proposer pour le repas de midi, pour la 1ère fois pour certains.
Car nous avons tous de mauvais souvenirs de ce légume lorsque nous étions petits, n’est-ce pas ?

A mon grand étonnement, 7 enfants sur 9 ont adoré. Même que plusieurs ont repris 2X !!!
Oui oui, c’est vrai !
A ce jour, j’en suis toujours époustouflée. Pourvu que cela dure.

Alors là, les parents doivent être aux anges !

Et pour les récompenser, rien de meilleur qu’une bonne tarte aux pommes !

tarte aux pommes II

 

A bientôt pour d’autres aventures gourmandes.

Vanessa

 

 

La tomate blanche

L’été est maintenant bien installé

Oh oui…. Il fait tellement chaud !!

et ce que j’aime dans cette saison est la multitude de variété en fruits et légumes chez nos maraîchers.

gauche à droite courgette, tomate zébrée, tomate blanche, tomate piccolo

gauche à droite
courgette, tomate verte zébrée, basilic, tomate blanche, tomate piccolo du jardin potager

 

Vous avez bien compris, MA préférée se dirige actuellement sur la tomate.
Colorée, juteuse, grosse ou petite, froide ou chaude, elle se décline de toutes les manières.

Justement, mon choix d’aujourd’hui se porte sur la tomate BLANCHE.
Un fruit à peau clair et chair de couleur crème à jaune pâle avec un goût fondant et dépourvu d’acidité.
Un régal !

Tomate blanche

Tomate blanche

A l’occasion d’une table d’hôtes, je me suis amusée à créer une recette pour en faire un gaspacho modifié à ma façon.
Celle-ci a été si appréciée qu’une de mes hôtes en a demandé le secret.
Une recette bien gardée en fond d’un tiroir mais elle ne sert pas à grand chose si elle n’est pas partagée !
Alors j’ai décidé de la publier afin que vous aussi, vous aurez le même plaisir d’y goûter :

Mais n’oubliez pas… C’est toujours un secret !!

DSC01170

Gaspacho tomate blanche, pesto basilic et pousses radis rose

 

GASPACHO à la tomate blanche en verrines pour 8 personnes
– 3-4 grosses tomates blanche
– 2 gousses d’ail
– 1 oignon nouveau
– 1 filet d’huile d’olive
– 1 pincée sucre
– 1 pincée sel & poivre

Emonder les tomates, réserver. Dans une casserole, suer les oignons et l’ail émincés avec l’huile d’olive. Ajouter les tomates coupées en 4 avec le sucre. Saler & poivrer. Cuire 20 minutes à feu moyen et mixer pour en faire une soupe. Tamiser et disposer dans les verrines. Les mettre au frigo.

PESTO basilic
– feuilles de basilic fraîches (2 grandes tiges)
– 50g parmesan râpé
– 1 poignée de pignon de pin
– 1 dl huile d’olive
– 1 gousse d’ail

Dans un blender, mixer afin que cela devienne une pâte épaisse pour disposer une petite cuillère dans chaque verrine.

Servir bien frais.

Bon appétit !

 

 


Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: